Journée de Sélections Juens de moins de 21 ans

On en connait deux de plus !

Sur 6 places hommes et les 6 places dames à attribuer pour les JIOI, la Ligue avait décidé d’attribuer une place à un garçon de moins de 21 ans et aussi une place à une jeune fille. Une belle ouverture pour notre jeunesse péi, ou pour nos jeunes kréolitains partis tenter l’aventure pongiste sur le vieux continent.

Pour favoriser la venue de ses mêmes kréolitains, la date de cette journée -21 avait été décalée au 22/12 pour être au plus proche des fêtes de Noël. Période à laquelle certains de nos jeunes amis étaient présents sur notre île pour passer les fêtes avec leurs familles. Ce n’est évidemment pas parce ses jeunes sont partis à 1000 kms, que leur ligue d’origine et souvent à l’origine de leur départ, les oublie.

La compétition pour les deux places JIOJ -21 s’est donc déroulée ce samedi 22/12, à Ste Marie.

 

4 demoiselles ont bien été convoquées en tenant compte des points mensuels de décembre.

Colyne FOLIO, HOAREAU Emilie, Nisha ALLAIN, et la championne Minime Astrid ALMERY. (Astrid convoquée tardivement à cause de cette règle des moins de 15 ans appliquée à tort au départ).

3 seulement ont répondu positivement à cette convocation.

La commission sportive et le bureau décidant de ne pas attribuer de wild card à une benjamine ou à des demoiselles classées 500.

Le mode de sélection filles prévoyait 6 places, en rapport avec le nombre de joueuses inscrites en 2017/2018. L’arrêt d’Emeline PERSONNE ou le désistement de Camille JANICOT pour  blessure explique malheureusement ce manque de joueuses.

 

Colyne s’est qualifiée facilement. Quel plaisir que de revoir cette joueuse talentueuse fréquentée pendant deux ans et demi lors de mon passage à Petite Ile. Colyne n’a pas changé, elle a gardé son sourire et toute sa gentillesse, qualités évidemment héritées de ses parents. Nous n’avons hélas pu voir toute l’étendue de ses progrès à la table.

Notre Nisha, complètement perturbée par l’enjeu et par le classement de sa concurrente directe, n’a rien montré. N’opposant même pas, à mon plus grand désespoir la moindre petite opposition à Colyne. C’est bien dommage, pour le spectacle attendu, même si on connaissait forcément l’issue de la rencontre. Trop de points d’écart de toute façon entre les deux joueuses.

Enfin voila, Colyne aura, comme c’était demandé à tous les sélectionnés, joué pour gagner sa place. Son choix de venir sur la journée des -21 ans était judicieux, la chef de file féminine prend logiquement sa place dans la sélection et pourra désormais se concentrer pleinement à ses proches pour les fêtes de fin d’année. Sa première mission étant remplie.

 

Nous avions 3 représentants tamponnais sur 8 en garçons. Les classements pouvant évoluer tellement vite chez les jeunes. Il fallait bien sur attendre décembre pour établir une liste au classement mensuel.

Citons les adversaires du jour : Quentin VEDAPODAGOM, TURPIN Aurélien, Ewen GANNAT-PERROT, CHANE WING Cédric  et le sympathique WORETH Nicolas qui a pris plus de 100 pts en une phase.

Pierre MONDON et TI’LOUIS qui ont passé il y a peu de temps la barre des 1500pts. Et Jordan dernier qualifié. Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour des joueurs qui nous ont quittés pour leurs études. Lucas FOUCHER et Arnaud MONDON auraient eu pleinement leur place dans cette journée. Il aurait alors été très difficile d’empêcher les tamponnais de prendre cette place de qualif. Puis après de penser, si Séb MOREL était la aussi, lol rien n’était vraiment fait en fait et si Antoine était présent... Eh oui avec des SI certains font aussi de la musique… d’autres coupent du bois.

D’entrée une surprise de taille. Ti louis se prend 3/1 par Jordan. Ti louis ne s’entraîne plus trop maintenant qu’il est sur ST DENIS. Jordan, petit joueur motivé qui avait commencé le ping avec moi, tente depuis son arrivée au TTT de remettre tous les coups du tennis de table qu’il connaît dans l’ordre. Profitant de l’agonie d’un Ti louis des mauvais jours, Jordan commence en fanfare sa journée de sélection. Au moins on ne pourra pas nous accuser d’avoir filé des matchs ! héhéhé !

A moins que Ti louis n’ai fait exprès de filer à Jordan ! lol Peut être en fait !?

Pierre est impérial dans sa poule, notamment face à Aurélien TURPIN (3/0) même si depuis le début de la compétition, ses enchainements TOP CD et FRAPPE CD ne sont pas si «fluides » que d’habitude.

De l’autre côté, Quentin semble être tout de suite le gros adversaire du jour. Il fait bien sentir à tout le monde sa détermination pour cette place aux JIOI.

A l’issue des poules, Quentin finit 1er de sa poule, comme Pierre dans la poule B.

Le goal-average est fatidique à Louis et à Jordan. Nous aurons donc Quentin contre Aurélien en demi, puis de l’autre côté Pierre contre Ewen.

La finale pronostiquée se profile rapidement. Pierre devra battre Quentin pour se qualifier.

Après une courte étude du déplacement des planètes, réalisée avec l’aide de Vincent coach et Bruno ADOBATI, l’aire de jeu est placée au bon endroit, au point le plus stratégique de la salle. Les spectateurs seront aux premières loges pour suivre le duel final, les coachs bien placés sur leur petit siège à l’écart.

Dernier coaching avec Pierre : Tu vas jouer sans stress et donner le meilleur !  Dans ce genre de situation, c’est le plus motivé qui va chercher sa place ! On ne change pas de tactique aux moments importants ! On ne lâche rien, que l’on mène ou que l’on soit mené. Dans une finale de ce type, la victoire passe parfois de l’un à l’autre avant de se choisir son vainqueur. Chaque point est important et doit se construire pour être gagné ! Si la victoire passe devant toi ! Saisie la mon pierrot!

Pierre est remonté à bloc.

Les premiers points sont à cette image. Quentin se retrouve 3 ou 4 fois de suite en balle haute, subissant les coups de l’ami Pierrot. Mais d’entrée, Quentin ne cède pas ! Il est en défense et pourtant c’est lui qui mène au score. Puis Quentin conforté, commence à rentrer ses attaques CD. Des balles puissantes sur lesquelles Pierre ne peut s’appuyer pour repartir. Pas toujours simple l’utilisation de la vitesse adverse. C’était pourtant le thème que j’avais tiré lors de mon Brevet d’Etat.

Le premier set s’enfuit doucement mais sûrement.

Au second, on décide d’enfermer Quentin dans cette diagonale REV que Pierre chérit tant, et d’écarter de manière agressive pour surprendre le Ti Veda dans le CD puis de le ramener sur le REV.

Mais un vilain départ, 6/0. Des balles écartées mais de manières trop molles. Pas assez actives.

Le set s’échappe à nouveau.

Le début du 3ème n’est pas mieux. Je prends temps mort à 6/3, en espérant qu’une remontée de Pierre décontenancera Quentin et nous remettra dans une optique de gagne. Mais rien n’y fait.

Quentin n’a pas que de la réussite. Il la provoque ! Il va chercher sa place ! Sacré ti kok péi !

Le score final sera sans appel. Dans la voiture nous ferons l’analyse de ce match et nous tomberons d’accord. Quentin était juste au dessus. Dans presque tous les compartiments du jeu il a posé problème à notre ami Pierrot. Je réconforte Pierre en lui disant qu’au moins 4/0, il n’y a rien à regretter et que la page est plus facile à tourner qu’un match perdu à la belle et en menant. On en blague vite, en se promettant de faire du physique sur Fortnite et de prendre notre revanche en section. On éjectera Benji si on veut faire top 1 ! La tactique des vacances est mise en place…

Pierre qui a déjà oublié cette défaite se met à parler d’école avec Nicolas WORETH. On ne peut plus les arrêter ! A cette même époque, l’âge des 15-16ans avec mon meilleur pote Daniel ARTERO on ne parlait que de filles et aussi de (censuré) quand on partait en déplacements équipes en nationale2…

Lui, notre ami Pierrot est vraiment très sérieux! Je leur fait écouter un Johnny, mon pays c’est l’amour. Mais rien n’y fait, son pays c’est l’école.

 

Remercions le club de Ste Marie pour son accueil chaleureux ! Bruno pour son montage, démontage très efficace, Elodie AH-YIONNE qui a juge-arbitré pour la première fois de sa vie, et Oumar pour lui avoir servi de porte-voix avec son bel accent mauricien, la sono étant malheureusement en option.

 

Voila la demi-saison s’achève. On connaît maintenant la moitié de la sélection qui partira représenter la réunion aux JIOI.

Loïc COLLET en chef de file avec Quentin et Thomas. Colyne  FOLIO chez les dames avec Audrey PICARD et Solène ALMERY.

Le jeune Antoine RAZAFINARIVO n’a pu venir lors de cette journée, qualifié pour un stage national à MILAN. Il devrait être présent le 31 mars lors de la dernière journée de sélection.

En attendant bonnes fêtes de noël à toutes et tous. Et que la pêche soit bonne.