La CIT confortée dans son installation

 L'Assemblée Générale Extraordinaire de Ligue s'est tenue hier après-midi au CROS de St Denis.

 

De nombreux acteurs du ping réunionnais se sont donc retrouvés pour parler, débattre, du présent et du proche avenir de notre discipline dans le département. Certaines personnes étaient là pour représenter leur club, d'autres en tant que membres du Comité Directeur (qui s'appellera dans un avenir proche Conseil de Ligue). On peut être à la fois membre du CD et représentant de club bien entendu.

C'est important car il faut bien distinguer le Comité Directeur (élus venant du monde pongiste, en charge de la gestion de la Ligue au quotidien) de l'Assemblée Générale (composée des représentants des clubs ; ceux qui installent le Comité Directeur dans ses fonctions).

Harry RAZAFINARIVO le président encore en exercice (le temps de la réunion) a ouvert la séance en tentant de justifier les raisons de la situation dans laquelle la LRTT se trouve actuellement. Au final, malgré l'ordre du jour, ni la situation sportive, ni la situation financière n'ont été présentées. C'était le premier point de la convocation.

Ensuite on est passé au point deux, la démission du Comité Directeur et du Bureau. Sur les 24 membres élus en septembre 2016, 12 avaient déjà envoyé leur démission (dont le président Harry RAZAFINARIVO), 2 n'étaient pas licenciés (donc dans l'impossibilité de siéger), 3 n'avaient pas assisté à 3 réunions consécutives du Comité Directeur (et donc étaient aussi disqualifiés). Les sept membres restant (dont six étaient présents hier après-midi) n'ont à ce jour pas remis leur mandat.

Cela n'avait aucune conséquence sur la suite des évènements puisque, avec seulement 6 membres présents en AGE, le Comité Directeur n'atteignait pas le quorum requis et ne pouvait donc plus influer sur les débats.

Première décision, la date de l'Assemblée Générale Elective a été fixée au 1er septembre 2018, à l'unanimité.

Un vote a quand-même été organisé pour savoir si l'Assemblée Générale en place (c'est à dire les clubs par l'intermédiaire de leurs représentants) gardait ses prérogatives pour organiser cette future AG Elective ou si la responsabilité en revenait à la CIT (Commission Interne Transitoire).

Les clubs on voté par 16 voix à 11 pour que l'organisation de l'AGE se fasse sous l'égide de la CIT. On a donc pu voir à cette occasion un basculement des forces en présence. Il semblerait que les clubs veulent du changement à la tête de la Ligue.

Le point suivant de la convocation portait sur la remise de documents nécessaires à la gestion de la Ligue, par le CIT. Harry RAZAFINARIVO et Nelson FONTAINE ont pris l'engagement de remettre incessamment tous les documents en leur possession et notamment tous ceux qui concernent les finances : factures, relevés de comptes, ... Les chéquiers et carte bleue seront "neutralisés" le temps de la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante en septembre. Nous attendons tout cela avec une grande impatience, sachant que le point le plus critiquable de la gestion de l'équipe 2016/2018 concernait justement les finances.

 La réunion s'est terminée assez rapidement et les débats, parfois passionnés, sont toujours restés courtois. Jean-Marc JACQUES a parfaitement dirigé la manoeuvre en précisant notamment son rôle de Délégué local de la CIT et le pourquoi de sa nomination. La CIT travaille déjà activement pour préparer la nouvelle saison sportive : dossiers financiers et de politique générale, projet de développement, saisie des compétitions dans SPID, préparation du calendrier et des épreuves sportives, préparation et organisation des sélections pour les JIOI ... A noter aussi l'information passée aux clubs. C'est la CIT (au niveau fédéral) qui leur enverra toutes les factures nécessaires afin qu'ils apurent leurs dettes éventuelles.

 

Et voila. La première phase de l'action des "quatre" (AOR, CDTT, TTSP et TTT) arrive à son terme. En tirant très fort la sonnette d'alarme les "quatre" ont fait prendre conscience à beaucoup de personnes que la situation dans laquelle évoluait le ping réunionnais était très inconfortable. La FFTT a trouvé la situation suffisamment grave pour retirer les délégations à la LRTT et nommer une Commission Interne Transitoire chargée de gérer la situation jusqu'aux prochaines élections.

Nous avons bien conscience de n'avoir gagner qu'une bataille. La seconde se joue maintenant et elle est bien plus importante. Son épilogue se tiendra le 1er septembre à l'issue de l'Assemblée Générale Elective. On verra alors si les clubs réunionnais désirent vraiment du changement et s'ils veulent se séparer d'un certain nombre de dirigeants dont l'aura aura été quelque peu égratignée ces derniers temps !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir