Ils se sont qualifiés pour Djibouti.

 3 Filles et 3 Garçons verront l'ex TFAI.

 

Jusqu'au milieu des années 70, avant son indépendance, la République de Djibouti s'appelait le Territoire Français des Afars et des Issas. Comme je le disais dans le précédent billet, les conditions de vie pour les populations nomades sont assez difficiles : au programme chaleur et aridité.

Je vous joins la photo d'un "toukoul", petite hutte faite de branchages et de nattes tressées que certaines populations déplacent au gré de leurs pérégrinations dans les immensités désertiques. Je vois bien notre Benji occuper un petit toukoul trois étoiles au milieu de la savane et se faire réveiller tôt le matin par les ricanements des hyènes ... en admettant qu'un scorpion noir ne l'ait pas déjà piqué !

 

 

Mais avant de goûter à cette très belle aventure, Benjamin OULEDI a du en découdre avec plusieurs autres garçons préselectionnés. Sur les 16 convoqués au départ, seuls 7 se sont présentés. Il faut dire que cette compétition de la CSJOI ne se place pas idéalement dans le calendrier scolaire de nos jeunes.

Répartis en deux poules, ce sont finalement les deux frères SIXDENIERS (Tanguy et Hugo) et donc Benji (finissant second) qui décrochent les trois premières places. Vincent YSIQUEL est le premier remplaçant. Il avait pourtant fini premier de sa poule mais les matchs par croisements lui auront été fatals.

Chez les Filles, beaucoup moins de suspens puisque les trois premières étaient connues sans avoir à croiser les raquettes ! C'est assez inhabituel. Du coup Nisha ALLAIN, Solène ALMERY et Camille JANICOT se qualifient sans combattre.

Débute maintenant la préparation à cette compétition et ce déplacement pour le moins original. C'est Matthieu SAUTRON qui devrait encadrer nos jeunes durant le séjour.

NB : je plaisante Benji, les conditions sont beaucoup plus ... difficiles en réalité ! :-){jcomments on}