La FFTT fixe des échéances

 En date du 15 février 2018, Christian PALIERNE, président de la Fédération Française de Tennis de Table, a envoyé un courrier à la LRTT.

 

Que dit cette missive ? Notre fédération semble vouloir récupérer très rapidement les 8 090 euros de la dette actuelle. Deux dates butoirs sont proposées : la moitié de la somme avant le 9 avril et la deuxième moitié avant le 19 mai. Nos dirigeants actuels risquent d'avoir quelques difficultés à réunir ces fonds, sauf subvention miraculeuse de dernière minute ...

D'autre part, la date de la deuxième assemblée générale de cette année (qui couvrira l'année civile 2017), prévue initialement le 19 mai, devra impérativement être avancée pour entrer en accord avec les statuts fédéraux.

Enfin, un représentant de notre Ligue est attendu à l'AG fédérale du 19 mai en métropole. Très certainement une occasion d'exposer tous les manquements actuels de notre Ligue dans les domaines sportifs, administratifs et surtout financiers.

Notre Fédération ne semble pas vouloir laisser les choses continuer ainsi ni passer l'éponge. Regagner sa confiance sera un enjeu majeur dans un futur proche.

 

Si la LRTT est bien "engluée" avec la fédération, on tient à signaler que le Tampon Tennis de Table vient de poser une nouvelle réclamation concernant l'organisation et les résultats du dernier TOP 12 Féminin. A priori ça ne semble pas trop émouvoir nos dirigeants puisqu'à ce jour nous n'avons eu aucun retour signalant que le dossier allait être étudié. Le dernier litige concernant la venue de joueurs mauriciens a déjà tourné en notre faveur au simple regard des règlements fédéraux administratifs. Il y a de fortes chances qu'il en soit de même pour l'affaire actuelle, les règlements fédéraux sportifs, cette fois-ci, étant bafoués.

On ne sait pas encore quelles en seront les conséquences, mais il ne faudrait pas que des joueuses soient au final lésées ; résultat d'une gestion sportive très "personnelle" de la part de nos dirigeants.

Affaire à suivre ...